Breaker

To implant or not to implant : l’heure des doutes

To implant or not to implant : l’heure des doutes

Premier rendez-vous au centre d’implantation le 4 janvier 2018 et déjà : une date prévisionnelle d’opération à la fin mars, sous réserve d’examens préalables. L’accueil de l’équipe est rassurant.  Me voilà confortée dans ma décision mais dans les jours qui suivent, des doutes me turlupinent. Les quelques appréhensions que mes difficultés de ces derniers mois m’avaient fait oublier refont surface. S’il était trop tôt, si le résultat était décevant…

Parfois je réussis à comprendre des conversations avec le tout petit peu de décibels qu’il me reste… Mais si je regarde en face la situation : l’essentiel du temps je suis larguée, j’ai besoin d’aides techniques dès que je suis en interaction ou sinon, comprendre me demande un tel effort que je suis épuisée ensuite. Au téléphone, je ne comprends que ce que je peux déduire : chiffres et noms propres m’échappent complètement (quand me dicte une adresse e-mail, le message a peu de probabilité de parvenir à son destinataire !), chaque changement de sujet m’égare au passage…

J’entends donc certes encore quelque chose mais ce quelque chose ne ressemble plus à rien. Ce constat posé, les doutes sont vite dissipés !

 

Photo by Matthew Henry on Unsplash

@solene

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *