Breaker

Les derniers jours du reste de mon audition

« Les appareils fonctionnent bien », m’explique l’audioprothésiste. Pour moi c’est une mauvaise nouvelle : si l’hypothèse d’une défaillance technique des appareils auditifs est écartée, cela signifie que ce sont les oreilles qui me lâchent. Élémentaire, mon cher Watson…

« Vous arrivez au bout de ce que peuvent compenser des appareils auditifs » m’indique le médecin ORL, à la lecture mon audiogramme.

Craintes confirmées. Je quitte le service ORL du CHP de Saint Grégoire avec un courrier pour consulter un centre d’implantation…

J’entasse le document sur une pile de papier en me disant que oh, ça peut bien sûrement attendre encore un peu !

15 jours plus tard, je prends la mesure du décalage. À Berlin, en côtoyant des personnes malentendantes, appareillées ou implantées, je réalise que toutes comprennent plus facilement que moi. Quelle que soit la langue, français inclus… Professionnellement, la tâche à accomplir n’est pas inédite mais cette fois-ci, elle me demande des efforts de compréhension insensés. Mes restes auditifs ne suffisent plus. Les petites cellules ciliées qui m’aidaient à démêler le sens de la parole en presque toutes circonstances se sont vraisemblablement volatilisées. Il n’y a donc plus rien à sauver et plus rien à perdre à les remplacer par un implant.

À mon retour, je prends rendez-vous. Travaillant entre la Bretagne et Paris, j’opte pour l’Hôpital Rothschild, dont je n’ai que des échos positifs.

 

Photo by Austin Chan on Unsplash

@solene

2 thoughts on “Les derniers jours du reste de mon audition

  • Valerie Houlette

    Bonjour, je viens de tomber sur votre blog et j’en ai lu tous les articles. Je me reconnais parfaitement dans ce que vous écrivez. Pour moi c’est rdv Orl la semaine prochaine, certainement cette fois pour évoquer vraiment l’implantation . Je me suis préparée dans ma tête et je pense maintenant être prête. Même si cela me fait peur. Vous lire me donne du courage, continuez. J’aurais aimé en savoir plus sur vous mais je n’ai pas trouvé de présentation sur le blog. Puis-je connaître votre âge, votre profession, votre histoire de malentendante? Merci

    • @solene

      Bonjour,
      contente que mon témoignage fasse écho à vos démarches en cours 🙂
      J’ai 33 ans et travaille dans le domaine de la communication. Quelques éléments sur mon histoire de malentendante : https://autreoreille.com/a-propos/
      N’hésitez pas à m’en dire plus sur la vôtre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *