Breaker

Garder son implant en salle d’opération : ✔︎

Garder son implant en salle d’opération

Lors d’une petite intervention chirurgicale sous anesthésie générale, j’ai pu hier conserver mon implant cochléaire à toutes les étapes. Quelques semaines plus tôt, j’avais demandé à la chirurgienne s’il serait possible de le porter jusqu’en salle d’opération. Après s’être renseignée, elle m’a proposé cette option.

Entre crainte de ne pas pouvoir communiquer et crainte que mon processeur s’égare en cours de route, j’ai choisi de tenter l’expérience. Bien aimantée contre ma tête et perdue dans mes cheveux (eux-mêmes emmitouflés dans une charlotte), ma petite oreille électronique m’a suivie dans un parcours de quelques heures au milieu des blouses bleues, vertes, blanches, des visages masqués, des machines angoissantes et des éclairages néons.

Les interlocuteurs se sont succédé et j’ai réussi à discuter avec chacun d’entre eux. Non sans les faire répéter : un brancard qui roule, une machine qui bipe à proximité, une porte qui s’ouvre et – même avec du son – je ne comprends plus rien à travers le masque. Mais c’était tout de même rassurant de pouvoir appréhender ce qui se passait autour de moi et d’avoir les explications oralement.

L’infirmière anesthésiste connaissait particulièrement bien le principe de l’implant cochléaire : son fils est implanté. Je la soupçonne d’avoir pris soin de ré-aimanter le processeur avant mon réveil. Car allongée, déplacée pendant ma phase inconsciente, les probabilités sont minces qu’il soit de lui-même resté fixé contre ma tête. « Et voilà, tout s’est bien passé », ai-je entendu en ouvrant les yeux.

Quand c’est possible et en informant ses interlocuteurs, on peut donc ne pas laisser son implant au vestiaire !

 

Photo by Piron Guillaume on Unsplash

@solene

2 thoughts on “Garder son implant en salle d’opération : ✔︎

  • Sophie

    C’est une excellente nouvelle ça ! Je prends note pour ma prochaine opération 🙂

  • Isabelle V

    C’est super quand on fait face à des gens compréhensifs. J’ai vécu la même situation en septembre et j’ai pu garder mon implant pendant l’intervention, ceci m’a permis d’être beaucoup plus détendue (j’avais en plus le badge avec l’oreille barrée qui est aussi très utile pour sensibiliser les soignants) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *