Breaker

Ces sons qu’on aimerait parfois effacer

Chaque matin, j’aimante le processeur de mon implant cochléaire et, de l’autre côté, je positionne mon appareil auditif sur l’oreille, ferme le tiroir de piles… Bip bip bip bip bip. Ça y est ! Son ON. Après une nuit dans le silence, ce petit instant reste toujours un peu fascinant. Voilà pour le côté idyllique. L’autre facette, avec laquelle il faut composer, ce sont tous ces sons anodins qui deviennent des bruits pénibles. Bruits que des oreilles entendantes remarquent à peine, mais sur lesquels se focalise l’attention des porteurs d’appareils auditifs ou d’implants et qui génèrent fatigue auditive, voire agacement et plus si affinités !

En fonction de sa surdité et de son environnement sonore quotidien, tout le monde n’a pas les mêmes « bruits ennemis ».

Voici mon top 10 :

  • Une deuxième conversation qui démarre à proximité de celle à laquelle je participe
  • Les deux roues, avec une mention spéciale pour les mobylettes
  • Le vent dans les micros
  • Le bruit de la vaisselle : assiettes qui s’entrechoquent…
  • Une pièce vide qui résonne
  • Ou pire, une pièce qui résonne mais remplie de monde : dans les halles du Marché des Lices à Rennes, par exemple
  • Le son diffusé par le haut-parleur d’un téléphone
  • La hotte allumée au-dessus des plaques de cuisson quand je prépare à manger
  • Les essuies glaces
  • Ma valise à roulettes, même si c’est bien pratique

Et vous ? Quels sont les vôtres ?

 

Photo par Marek Piwnicki sur Unsplash

 

 

@solene

One thought on “Ces sons qu’on aimerait parfois effacer

  • Camille

    Je découvre ce site, je suis implantée cochléaire a gauche, bientôt a droite… Je m’y retrouvé au point de voile montrer ce site qui explique beaucoup nos ressentis et difficultés….

    Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *