Breaker

Connectée à un nouveau petit micro

connectee un nouveau petit micro _ autreoreille.com

Commandé avec l’équipe du centre d’implantation et reçu à Rennes deux jours plus tard, le “mini-mic”, petit micro déporté, est l’ultime accessoire de mon volumineux kit d’implantée !

Les premiers essais ne sont pas concluants. Le micro capte beaucoup trop les bruits ambiants. Au rendez-vous de réglage suivant, sa sensibilité a pu être réduite et une option de réglage ajoutée sur l’application : je peux à présent couper complètement les micros de l’implant pour privilégier le son capté au plus près du mini-mic. Tout de suite, ça rend ce petit objet infiniment plus utile…

Il tient dans la poche (facile à promener donc, mais tout autant à perdre : la grande distraite que je suis va devoir redoubler de vigilance !), se recharge et se révèle pratique pour les conversations en duo dans les environnements bruyants. Je l’accroche aux vêtements de mon interlocuteur et même plus besoin d’y penser !

Bilan en demi-teinte, en revanche, pour les conversations à plusieurs. Le mini-mic doit être maintenu bien vertical faute de quoi il se met à capter un champ plus large (avec trop de bruits qui gênent la compréhension), occasionnant au passage une coupure qui me fait perdre le fil de la conversation. Pas de chance : quand il navigue de main en main dans le flot des échanges, le réflexe de mes amis semble être de l’incliner. Ça leur donne un style mais je rate des phrases entières.

Bien que “mini”, ce micro (tout comme mon émetteur/récepteur) rend ma surdité plus repérable. Dans les lieux publics, il suscite fréquemment des questions ou, pour ceux qui connaissent, des remarques (sympathiques) sur l’implant.

 

Photo by Stefan Cosma on Unsplash

@solene

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *